Après Lusaka : Faure Gnassingbé anime à Kigali une session de haut niveau au Transform Africa Summit

Publié le mercredi, 10 mai 2017 12:22

500--397

(Togo Officiel) - Le président togolais a achevé hier mardi le 09 mai, une visite d’Etat de 48 heures en Zambie. Faure Gnassingbé et son homologue, Edgar Lungu, ont à cette occasion, donné une nouvelle dynamique à la coopération entre leurs deux pays. A travers des sessions bilatérales entre leurs deux délégations, ils ont notamment exploré les possibilités de partenariats dans les secteurs, minier, de l’agriculture du commerce, l’industrie et de l’énergie. Un cadre de discussions sectorielles a aussitôt été mis en place pour parvenir au plus vite à un accord de coopération.

Faure Gnassingbé et Edgar Lungu ont en outre exprimé leur satisfecit s’agissant de leur vision pour le continent qu’ils veulent plus stable et intégré afin d’accélérer son développement. C’est dans cette optique que le Président togolais a, dans la foulée, rallié Kigali la capitale rwandaise pour prendre part à un sommet de Haut niveau, « Transform Africa Summit » organisé par son homologue Paul Kagamé, du 10 au 12 mai 2017.

A cette assise internationale, il s’agit pour les Chefs d’Etas, les décideurs, les dirigeants d’entreprises et les organisations internationales de plancher sur le développement de l’Afrique à travers la révolution numérique. Rendre plus attractif le continent aux investisseurs, en axant ses programmes sur les TIC, encourager l’entrepreneuriat et faire des pays africains des sociétés intelligentes, en sont quelques-uns des objectifs.

Le Chef d’Etat togolais interviendra le jeudi 11 mai. Il animera une session de haut niveau sur le thème « Développement de solutions intégrées d'eau et d'énergie pour les communautés ». Dans sa présentation devant ses pairs, les experts et autres décideurs, Faure Gnassingbé, suite au constat selon lequel la demande d'énergie durable et d'eau propre en Afrique est sans précédent, développera les points suivant : « Les écarts d'approvisionnement en énergie et de distribution ont un coût direct et indirect pour les économies africaines » ; « Et les ménages. Comment les systèmes intelligents d'énergie et de solutions d'eau peuvent-ils résoudre efficacement ce problème? ». Son intervention vise à orienter les recherches en Afrique sur les solutions intelligentes d’énergies renouvelables et d’eau, sur le financement d’énergie propre abordable et sur des solutions au niveau communautaire. Ce n’est qu’à ce prix que le continent pourra s'autosuffire dans le domaine énergétique et subvenir aux besoins de ses populations en eaux.

 

Actualités
Publié le 22 Sep 2020
Partager sur :
Publié le 21 Sep 2020
Partager sur :