Actualités

Lutte contre la désertification et la sécheresse : le ministre de l’environnement appelle à bannir les activités et comportements néfastes

Publié le mercredi, 19 juin 2019 10:52

500--333

(Togo Officiel) - Le Ministre chargé de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, David Wonou Oladokoun, a appelé ce mardi à travers un message, les populations à bannir toute activité contribuant à la désertification et à la sécheresse. Il appelle également à la réduction significative des actes dégradant la qualité de l’air.

La déclaration, lancée dans le cadre de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre la désertification, célébrée le 17 juin, se veut une mobilisation du public contre toutes formes de dégradation de l’environnement.

Selon le ministre, « plus de 3,8 millions de personnes par an meurent prématurément de maladies imputables à la pollution de l’air domestique dû à la cuisine à base de combustibles solides ». Et d’ajouter «  qu’environ 439 000 décès en Afrique par an sont dus à la pollution de l’air extérieur ».

En poursuivant dans le même sens, il indique qu'en 2018, «  le manque à gagner lié à la désertification a été évalué à 42 milliards de dollars par la Banque Mondiale ». Plus inquiétant, « 60 millions de personnes victimes de la sécheresse auront quitté les zones désertifiées de l’Afrique Subsaharienne entre  1997 à 2020 à la recherche d’un milieu propice ».

David Wonou Oladokoun a alors rappelé les mesures entreprises par le gouvernement afin d’endiguer le phénomène au niveau national. « La promotion de la foresterie communautaire, la restauration des terres et des paysages forestiers, l’augmentation du potentiel forestier à travers les actions de reboisement et d’enrichissement » en sont quelques exemples. Lundi dernier, l’Office de développement et d’exploitation des forêts (ODEF) a également lancé un projet pour renforcer le couvert végétal et améliorer la biodiversité.

Actualités
La suite de l'actualité