Commerce illicite de carburant : les contrôles vont s’intensifier

Publié le jeudi, 08 décembre 2022 11:37

500--318

(Togo Officiel) - Au Togo, la contrebande et le commerce illicite des produits pétroliers échappent depuis plusieurs années à la régulation, en dépit des actions initiées par les forces de l’ordre. Mardi 06 décembre, à travers un communiqué, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame a annoncé une intensification de la lutte contre ce fléau, et appelé à la collaboration des populations. 

En cause, l’ampleur actuelle des activités commerciales illicites, ainsi que la menace que fait peser le phénomène, non seulement sur la santé des populations, mais également sur l’économie et la sécurité nationales. 

Au cours des derniers mois, plusieurs accidents, incendies et troubles publics liés à l’activité de commerce illicite de l’essence frelatée ont été enregistrés. En 2020, le stockage de ces produits dans des maisons d’habitation avait causé une mort (une fillette de 03 ans calcinée), trois blessés et d’importants dégâts matériels à Lomé et Dapaong.

Terreau fertile pour le terrorisme

Par ailleurs, a souligné le ministre, “il est également avéré de nos jours que le trafic illicite des produits pétroliers est une importante source d’approvisionnement pour les groupes armés non-étatiques qui sèment le chaos et la désolation dans notre sous-région”.    

Respect des textes et collaboration 

Les grossistes sont donc invités à se “conformer scrupuleusement aux textes en vigueur en la matière”, afin d’en venir à bout. Enfin, une collaboration, “franche et sincère” est sollicitée de la part des populations. 

Pour rappel, en 2009, le gouvernement avait lancé l’opération Entonnoir pour lutter contre cette pratique. Depuis, des milliers de litres d’essence frelatée, ainsi que des véhicules servant à leur transport ont été saisis.

Actualités
Publié le 27 Jan 2023
Partager sur :
Publié le 26 Jan 2023
Partager sur :