Le Togo lance son premier parc industriel intégré

Publié le lundi, 07 juin 2021 08:29

500--333

(Togo Officiel) - Dix mois après le démarrage des travaux, le Togo dispose désormais officiellement de sa toute première zone industrielle intégrée. Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a inauguré dimanche 06 juin, la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA), lors d’une cérémonie qui a réuni un parterre de personnalités et d’invités de marque.

Implanté dans sa première phase sur 400 hectares au nord de la capitale, le joyau développé par le spécialiste panafricain d’écosystèmes industriels Arise IIP, porte les nouvelles ambitions du Togo, celles de devenir un pays émergent, avec une croissance forte et inclusive portée par l’industrialisation, la production locale et la compétitivité sur les marchés internationaux. 

La PIA a en effet pour vocation, la création de chaînes à haute valeur ajoutée (particulièrement dans l’industrie textile), l’approvisionnement en matières premières brutes, la fabrication sur place et l'exportation des produits finis. Le site abrite dans ce sens une zone industrielle, un parc pouvant accueillir 12 500 conteneurs, une plateforme de stockage du coton et d'autres matières premières agricoles, un terminal à camions et une zone de 200 000 m2 dédiée aux autres activités logistiques.

51107le togo lance son premier parc industriel intgr ocb 1

Autre détail important, l’infrastructure dispose de sa propre usine de traitement de déchets, d’un commissariat de police, d’une caserne de pompiers et d’un guichet administratif unique regroupant tous les services et agences requis (pour l’enregistrement des sociétés, le fisc, les douanes, immigration, etc.) à disposition des investisseurs et opérateurs économiques.

Une niche d’opportunités

Pour le ministre du commerce, Kodjo Adedze, “la PIA est la solution adaptée pour une densification et une diversification du tissu industriel togolais”, et représente “une véritable niche d’opportunités pour le secteur privé avec l’opérationnalisation de la Zlecaf”. 

En effet, à travers les unités industrielles qui seront installées et dont certaines sont en cours de construction, le Togo ambitionne de multiplier par 12 la valeur de ses exportations, transformer localement toute sa production brute de coton d’ici 2023, entamer la production d’ici les trois prochaines années, de millions de vêtements et de divers produits textiles.

Dans le même temps, la production au niveau du soja, du bois, du marbre, des engins électriques se verra boostée. 

Au moins 30 000 emplois seront créés dès les premières années. Pour le Togo, il s’agit d’un “tournant décisif pour l’industrialisation du pays”, a indiqué le Premier ministre Victoire Dogbé. 

Il y a quelques jours, le Chef de l’Etat déclarait que la PIA n’est qu’un exemple de ce qui peut être réalisé au Togo.

Pour rappel, la PIA a nécessité un investissement de plus de 130 milliards FCFA (soit 200 millions d’euros) mobilisé à 35% par l’Etat et 65% par Arise IIP.

Actualités
Publié le 19 Jui 2021
Partager sur :
Publié le 18 Jui 2021
Partager sur :