Actualités

Agressions du 23 novembre : une vingtaine d’auteurs présumés arrêtés par les forces de sécurité

Publié le mardi, 03 décembre 2019 17:56

500--345

(Togo Officiel) - La Police nationale a présenté ce mardi à Lomé une vingtaine de personnes arrêtées et soupçonnées d’avoir pris part aux agressions et à la tentative d’insurrection armée du 23 novembre dernier à Lomé et Sokodé.

Les individus (15 à Lomé, 02 à Sokodé et 01 au Ghana), appréhendés à la suite de l’enquête ouverte peu après les incidents, appartiendraient ou auraient des liens étroits avec un mouvement dénommé « Tiger Révolution » à tendance radicale et révolutionnaire.

« L’objectif ultime de ce mouvement est d’organiser une révolution nationale afin de déstabiliser les Institutions de la République en 03 jours », a déclaré le Directeur Général de la Police Nationale Yaovi Okpaoul, lors du point de presse ayant suivi la présentation des présumés auteurs.

Selon le responsable, en sus de « sa détermination et son engagement » à s’en prendre aux Institutions de la République, le mouvement prévoyait également de « bloquer la Nationale n°1 par des barricades et entassements de camions et véhicules, paralysant de ce fait la circulation du Nord vers le Sud du pays ».

Près de 200 armes ou objets contondants de fabrication traditionnelle ainsi que divers autres objets ont été saisis et présentés à la presse.

Pour rappel, les agressions, perpétrées envers des civils et des membres des forces de sécurité, ont causé le décès d’un gendarme des suites de ses blessures. Trois autres gendarmes et policiers sont grièvement blessés, des armes emportées et d’importants dégâts matériels occasionnés.  

Le patron de la Police Nationale a indiqué les investigations étaient toujours en cours et a invité la population à « coopérer et collaborer avec les forces de défense et de sécurité afin que la situation ne revienne à la normale ».

Actualités