Le Patronat propose des mesures pour relancer l’économie

Publié le mardi, 28 avril 2020 12:16

500--347

(Togo Officiel) - Le Conseil national du patronat du Togo (CNP) vient de publier son analyse de l’impact du Covid-19 sur les entreprises du Togo et par ricochet sur l’économie nationale, suivie d’une série de propositions.

L’étude, qui a pris en compte plus d’une centaine d’entités réparties dans une dizaine de secteurs d’activités, allant de la banque à l’hôtellerie en passant par les services, l’agriculture ou les transports, relève « une baisse drastique des activités voire une suspension momentanée dans certains secteurs ». Le rapport note également que « les engagements non honorés sur le plan financier, fiscal et social, ainsi que vis-à-vis des clients et fournisseurs sont assez importants », notamment dans les secteurs de l’industrie et du commerce.

Aussi, le Patronat propose-t-il « que certaines mesures soient prises pour soulager tant soit peu la trésorerie des opérateurs économiques et préserver les emplois tels qu’envisagé par le Plan National du Développement (PND) ». Entre autres, « Différer pour une période de trois (03) mois le paiement des impôts, les taxes et les versements assimilés dus à l’Etat ainsi que des charges sociales, du fait des difficultés de trésorerie des entreprises. Prévoir un échéancier de règlement des dettes de la période de crise rééchelonnées sur une période de six (06) mois. Exonérer les importations des droits et taxes de port sur les équipements de santé, matériels et les médicaments entrant dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Annuler les pénalités de retard dans le cadre de l’exécution de marchés et commandes publics avec l’Etat et ses démembrements durant la période de crise ».

Le CNP suggère également « la poursuite du paiement de la dette intérieure en privilégiant les PME/PMI, la mise en place d’un fonds de garantie pour faciliter le financement pour la relance des entreprises et particulièrement des PME/PMI, la mise en place d’un cadre de concertation quadripartite : Etat/CNP-Togo/BCEAO/APBEF pour convenir des modalités idoines d’octroi des fonds mobilisés par la BCEAO et la possibilité de définition d’un taux préférentiel harmonisé et l’adoption d’une Loi de finances rectificative pour réduire certains impôts et taxe comme la patente ou la TPU ».

Rappelons tout de même qu’à la suite de l’adresse à la nation du Chef de l’Etat en début de mois, le Ministre de l’économie et des finances a annoncé que des études et simulations étaient en cours, en vue de l’adoption de certaines mesures économiques destinées à soulager les acteurs.

Certaines ont d’ailleurs été déjà mises en œuvre par les autorités fiscales et douanières.

Actualités
Publié le 03 Déc 2020
Partager sur :
Publié le 03 Déc 2020
Partager sur :