Actualités

Le Togo dispose de tous les avantages comparatifs, selon Aliko Dangote

Publié le vendredi, 14 juin 2019 20:06

500--281

(Togo Officiel) - Présent sur le tout premier panel ayant meublé le 1er forum économique entre le Togo et l’Union européenne, le Tycoon nigérian Aliko Dangote n’a pas tari d’éloges à l’endroit du Togo, évoquant les atouts du pays pour s’imposer comme une plaque tournante dans la sous-région.

Hub logistique, agriculture, secteurs extractifs, industrie de la transformation : « l’ami du Togo », selon les propos du Président Faure Gnassingbé à l’ouverture du Forum, maîtrise son sujet. Pour lui, le Togo a tous les avantages comparatifs, citant la présence du Port de Lomé, le seul en eau profonde d’Afrique de l’Ouest, l’Agriculture, mais surtout, fidèle à lui, la transformation des matières premières.

« Au Togo, vous avez tous les atouts pour faire l'agriculture : la terre, le climat, l'eau. Alors, le Togo doit freiner ses importations. Le Togo peut produire tout ce qu'il consomme parce qu'aucune politique économique durable ne peut se mettre en place avec un élargissement effrénée de la balance commerciale. Vous ne pouvez pas survivre longtemps à 8 milliards d'importations et 2 milliards d'exportations », a déclaré le PDG du groupe Dangote. « Avec son actif le seul port en eau profonde aujourd'hui en Afrique de l'ouest, le Togo peut exporter facilement tout ce qu'il produit vers le marché de la CEDEAO qui fait plus de 350 millions. Avec ce marché qui s'agrandit davantage grâce la Zone de libre-échange continentale (ZLEC), nous pourrons attirer plus d'investissements locaux et étrangers », a-t-il poursuivi.

Le vœu cher de la première fortune d'Afrique est de voir le Togo transformer son coton, y ajouter plus de valeur pour devenir un exportateur de textile. « J'aimerais voir dans le cadre de ce partenariat avec l'Ue, le Togo transformer son coton, exporter des habits pour satisfaire la demande mondiale, adresser la demande européenne, mondiale », a lancé la 64e fortune au monde.

Un souhait qui s’intègre parfaitement dans l’axe 2 du PND qui vise le développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d'industries extractives. Sur cet axe, le Togo prévoit de mettre en place les agropoles de Kara et de Vo-Zio, un parc industriel à Adétikopé dans la périphérie nord de Lomé, une zone économique spéciale  dont les études géothermiques sont avancées, et renforcer la transformation du phosphate.

Actualités
La suite de l'actualité