Inondations et sécheresse : le Togo veut améliorer ses interventions

Publié le vendredi, 10 mai 2024 12:55

500--332

(Togo Officiel) - Au Togo, les interventions dans les cas d’inondations et de sécheresse devraient connaître une amélioration. Une rencontre a démarré dans ce sens depuis mercredi 08 mai sur les bonnes pratiques et sur les opportunités pour l’amélioration des mesures de Gestion intégrée des risques d’inondations et de la sécheresse (GIRIS) et d’Adaptation au changement climatique (ACC) dans le Bassin de la Volta (BV).

L’initiative portée par le ministère de l’eau et de l’hydraulique villageoise s’inscrit dans le cadre le cadre du projet « Volta Flood and Drought Management » (VFDM).

L’objectif de cette réunion qui prend fin ce vendredi 10 mai, est de renforcer la résilience au changement climatique à travers la valorisation des bonnes pratiques, des opportunités de GIRIS ainsi que d’ACC dans le Bassin de la Volta.

Dans son allocution, le directeur de cabinet du ministère en charge de l’eau, Affo Boni Adjama, a d’abord relevé les effets néfastes des changements climatiques qui s’extériorisent par la désertification, avant de saluer l’opportunité du projet VFDM « qui vient à point nommé pour trouver des solutions aux problèmes des inondations et de la sécheresse ».

Pour rappel, le projet VFDM, financé par le Fonds d’adaptation (FA) est mis en œuvre par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV), le Global water partnership west Africa (GWP-AO), et les institutions nationales compétentes des Etats membres de l’ABV. Il a pour objectif d’aider les pays du bassin de la Volta (Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Ghana et le Togo) à mettre en œuvre des actions coordonnées et conjointes pour améliorer leur Système d’alerte précoce (SAP) et leurs plans de gestion.

Actualités
Publié le 24 Mai 2024
Partager sur :