Les foreurs appelés à se conformer au Code de l’Eau, d’ici mai 2022

Publié le lundi, 10 mai 2021 16:45

500--333

(Togo Officiel) - Au Togo, la profession de forage à des fins commerciales sera désormais mieux encadrée. Le ministère de l’eau et de l’hydraulique villageoise vient de préciser via un arrêté, les conditions d’exercice de cette activité, conformément aux dispositions définies dans le Code de l’eau élaboré en 2010. 

Ainsi, indique le ministère, “est considéré comme artisan foreur, toute personne physique réalisant des forages à petit diamètre dont la profondeur ne dépasse pas 50 mètres, titulaire d’un diplôme attestant sa compétence professionnelle, justifiant d’une expérience minimale de 5 ans et disposant d’un certain acquis matériel et financier”.

Les entreprises de forage sont quant à elles, classées en sept catégories (de “Petite” à “Grande 2ème niveau”), selon les moyens humains et matériels dont elles disposent. 

En ce qui concerne l’exercice de la profession, elle “n’est autorisée qu’après l’obtention d’une carte professionnelle délivrée” en bonne et due forme, selon la catégorie de l’entreprise. 

Les entrepreneurs de forage devront donc régulariser leur situation conformément aux dispositions contenues dans le code de l’eau et rappelées dans l’arrêté, dans un délai d’un an, c'est-à-dire jusqu’en mai 2022.

Cette mesure vient rappeler l’ambition du Togo de renforcer la gouvernance dans le secteur de l’eau et faire de l’accès à l’or bleu, un levier de développement. Des initiatives ont déjà vu le jour ces dernières années, et la dynamique devrait se poursuivre.

Pour rappel, le Gouvernement ambitionne de porter à 85%, le seuil national d’accès à l’eau potable d’ici les prochaines années.

Lire aussi

L’accès à l’eau, en forte progression au Togo

Actualités
Publié le 19 Jui 2021
Partager sur :
Publié le 18 Jui 2021
Partager sur :