Nouvelles dispositions attendues dans la gestion des marchandises dangereuses dans les Ports du Togo

Publié le jeudi, 13 août 2020 12:32

500--333

(Togo Officiel) - Une semaine après la double explosion destructrice causée par un dépôt de nitrate d'ammonium, qui a ravagé le port de Beyrouth et une partie de la capitale libanaise, les autorités togolaises veulent doter les installations portuaires nationales de dispositifs idoines de sécurité afin de prévenir ce genre de catastrophe.

Une réunion interministérielle axée sur les mesures relatives à la manutention et l'entreposage des marchandises dangereuses dans les ports du Togo s'est ainsi tenue. Il s'est notamment agi au cours des travaux d'évaluer les mesures sécuritaires dont disposent ces infrastructures et d'envisager des solutions pour y encadrer surtout la gestion des produits chimiques dangereux. « Il faut se concentrer sur la sûreté et la sécurité des installations portuaires, par la veille et la surveillance », a déclaré le ministre en charge de la protection civile Yark Damehame.

Plusieurs décisions ont été prises, entre autres la création d'une commission d'inspection des magasins portuaires, l'enlèvement des marchandises dangereuses au plus tôt après leur déchargement, ou encore une conformité du pays aux normes IMDG sur les marchandises à haut risque.

En rappel, la catastrophe de Beyrouth a fait plus de 200 morts et 6000 blessés, et causé des milliards de dollars de dégâts matériels.

Actualités
Publié le 29 Oct 2020
Partager sur :
Publié le 29 Oct 2020
Partager sur :
Publié le 29 Oct 2020
Partager sur :
Publié le 28 Oct 2020
Partager sur :
Publié le 28 Oct 2020
Partager sur :
Publié le 28 Oct 2020
Partager sur :
Publié le 28 Oct 2020
Partager sur :