La nouvelle campagne cotonnière lancée sur fond de redynamisation de la filière

Publié le mercredi, 20 mai 2020 09:43

500--311

(Togo Officiel) - Le ministre en charge de l’agriculture, Koutéra Bataka a officiellement donné, mardi à Kara, le coup d’envoi de la campagne de production cotonnière 2020-2021.

Cette nouvelle campagne dont le thème retenu est celui de la modernisation et de la redynamisation de la filière pour sa contribution au PND, se veut pleine de succès et davantage porteuse des promesses et ambitions placées en elle. Car la dernière tournée n’aura pas été des plus satisfaisantes : sur une superficie de 180 000 ha emblavés, seulement 116 000 tonnes de coton-graine avec un rendement de 645kg/ha ont pu être récoltés et égrenés, sur un objectif initial de 150 000 tonnes. Encore moins que celle de la campagne précédente (2018-2019) où un peu plus de 137 000 tonnes ont pu être récoltés, soit une baisse de 21 000 tonnes observée cette année.

Toutefois, des facteurs expliquent cette baisse de rendement : l’irrégularité de la pluviométrie durant toute la campagne, l’action destructrice des insectes piqueurs suceurs, ou encore le non-respect des itinéraires techniques de production. « Nous devrons prendre le temps d’analyser les causes et prendre les mesures qui s’imposent afin d’améliorer sans cesse nos performances », a déclaré le Directeur de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) Nana Adam Nanfame.  

« La campagne agricole 2020/2021 est celle de nombreux défis. Au-delà de l’impérieuse nécessité de pouvoir augmenter les superficies en améliorant la production, la productivité et le revenu des producteurs, tous les acteurs devront trouver les approches idoines afin de se prémunir contre la pandémie au Covid-19 », a renchéri le ministre de l’agriculture avant d’inviter les acteurs de la filière à redoubler d’efforts.

Principale culture de rente au Togo, l’or blanc est l’une des principales priorités du Chef de l’Etat qui veut la faire passer à l’étape supérieure et attirer des investisseurs. Le Togo ambitionne dans ce sens d’atteindre à l’horizon 2022, le cap des 200 000 tonnes de coton-graine.

Lire aussi

Togo : ces progrès agricoles de la décennie

Les cotonculteurs recevront un complément de 35 FCFA sur chaque kilo de coton-graine vendu lors de la campagne écoulée

Actualités
Publié le 23 Nov 2020
Partager sur :
Publié le 22 Nov 2020
Partager sur :
Publié le 22 Nov 2020
Partager sur :
Publié le 21 Nov 2020
Partager sur :
Publié le 20 Nov 2020
Partager sur :