Le Togo bénéficie de l’expertise française dans la mise en œuvre du traité sur le commerce des armes

Publié le samedi, 04 août 2018 08:23

500--303

(Togo Officiel) - La Commission Nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illite des armes légères et de petit calibre (CNLPAL), appuyée par des experts français, a organisé les 02 et 03 août 2018, un séminaire d’identification des priorités nationales.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet (ATT-OPPII) d’appui à la mise en œuvre du Traité sur le Commerce des Armes (TCA) sur  la période 2018 à 2020.

A l’ouverture des travaux de cette assise, Colonel Messan Akobi, secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, a salué le choix porté sur le Togo pour la deuxième phase de réalisation de ce projet ATT-OPII de l’UE.

Selon le Centre pour la réduction de la violence armée, basé en Australie, chaque année, 500 000 personnes perdent la vie des suites de violences, dont 70 000 dans les zones en conflit. Selon ce même centre, le coût économique de la violence dans le monde se chiffre à 13% du PIB.

Il a donc essentiellement été question, au cours des deux jours d’échanges, selon Eric Steinmyller, représentant Expertise France, de définir les thèmes prioritaires en vue d’apporter au Togo des expertises dans les domaines de la sécurité, de la douane et de la gendarmerie. Ces expertises devront permettre au pays de mieux contrôler le trafic des armes.

L’organisation de cette rencontre cadre également avec le point 16 des objectifs de développement durable (ODD), axé sur la promotion de sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable.

A ce jour, indique Eric Steinmyller, 96 pays sur 193 que compte l’ONU ont ratifié le TCA.

Actualités
La suite de l'actualité