Vers des mesures appropriées pour mieux encadrer l’implantation des stations-service

Publié le mercredi, 17 juin 2020 19:07

500--333

(Togo Officiel) - Les pouvoirs publics veulent mettre fin à l’implantation anarchique des stations-service sur le territoire. En visite de terrain mardi dans la périphérie Nord-Est (Kégué-Djagblé) de la capitale pour vérifier l’impact d’un projet de construction d’une station d’essence sur les riverains, le ministre en charge de l’environnement a effectué plusieurs déclarations dans ce sens.

David Wonou Oladokoun a ainsi mis un « Stop » à la délivrance des certificats de conformité environnementale, sans aucun suivi préalable. L’officiel a surtout déploré la proximité des stations-services (surtout à Lomé), qui ne respectent aucune mesure de distanciation : « Il faut envisager au-delà de ces implantations, l’aspect sécuritaire, car si un incendie se produit dans ces conditions, cela engendrera inévitablement une catastrophe », a-t-il déclaré.

Il est ainsi nécessaire, poursuit-il, d’exiger un minimum de distance entre les infrastructures. « Au Burkina ou au Cameroun par exemple, il faut au minimum 500 mètres entre deux stations, mesurables à partir des extrémités adjacentes », a en outre cité en exemple le responsable.

Au Togo, pour démarrer la construction d’une station-service, il faut préalablement avoir un certificat de conformité environnementale, auquel se joindront des recommandations du ministère et des engagements pour le respect des normes.

Actualités
Publié le 08 Juil 2020
Partager sur :
Publié le 08 Juil 2020
Partager sur :