Au terme de la Facilité élargie de Crédit, le FMI entérine les progrès du Togo et l'appuie face au Covid-19

Publié le samedi, 18 avril 2020 10:29

500--281

(Togo Officiel) - Le Fonds monétaire international (FMI) salue les bonnes performances du Togo, au terme du Programme triennal, soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC), approuvé en mai 2017, et assorti d’un fonds d’environ 239,3 millions $

En effet, un récent communiqué émanant de l’institution de Bretton Woods, conclut : « Après trois ans de mise en œuvre du programme soutenu par le FMI, la performance est satisfaisante dans la plupart des secteurs », au terme de la 6è et dernière revue du Programme pour le Togo. Outre le secteur financier, pour lequel le Fonds souligne tout de même que « les réformes ont connu des retards », le pays clôture donc sur un tableau globalement positif.

Dans le détail, le Togo a : respecté le critère de convergence de l'UEMOA d'un déficit budgétaire ne dépassant pas 3% du PIB, fait des progrès en matière de réformes structurelles (administration des recettes, gestion des finances publiques, collecte des arriérés d'impôts, soumission en ligne des déclarations en douanes et d’étapes vers la budgétisation des programmes). Sans compter l’exploit réalisé dans l’amélioration de son climat des affaires, entériné par le Doing Business. Le Fonds souligne : « Le Togo a été l'un des pays les plus performants dans l'amélioration du climat des affaires ces dernières années », en encourageant la poursuite des réformes, notamment sur le renforcement de la gouvernance, la mise en œuvre des mesures décrites dans le PND, et les réformes engagées sur les deux banques publiques (BTD et BTCI), « pour préserver la stabilité financière et éviter des risques au budget de l’État ».

La croissance togolaise face aux défis du Covid-19

Malgré ces « progrès considérables en 2017-2019 », souligne le Fonds, Lomé aura néanmoins un peu plus de mal à récolter les fruits de ses efforts, à cause de la pandémie du Covid-19, qui met à mal toutes les prévisions de 2020, tant au niveau national que mondial.

A cet égard, le conseil d’administration du FMI tempère ses premières premières prévisions positives : « les projections de croissance pour 2020 ont été sensiblement revues à la baisse », avec des besoins de ressources plus importants à cause notamment de la réduction de l'assiette fiscale et, en parallèle, « de l'augmentation des dépenses de santé et de la baisse des exportations. »

Si le Fonds note les « mesures immédiates » des autorités togolaise pour « faire face aux implications humaines et économiques de la pandémie de COVID-19 », force est de rappeler qu'il s’agit également de préserver « les réalisations budgétaires durement obtenues pendant ces dernières années ».

En appui à ces efforts déjà engagés, le FMI a apporté au Togo une aide additionnelle de 131,3 millions $, au terme de la FEC, soit « presque quatre fois plus » que la somme initialement prévue.

Lire aussi:

Le FMI approuve un décaissement immédiat de 131 millions $ au Togo pour faire face au Covid-19

Un compte disponible pour recueillir les contributions de bonne volonté au Fonds de Solidarité Nationale

L'Association des banques et établissements financiers togolais mobilise 100 millions FCFA en soutien à lutte contre le Covid-19

Actualités
Publié le 23 Nov 2020
Partager sur :
Publié le 22 Nov 2020
Partager sur :
Publié le 22 Nov 2020
Partager sur :